AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fuck it - Being a person is getting too complicated

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Sam 1 Aoû - 16:44


D.M.E: Demi molle exploitable
fiche par asi'click


Conner Cox

Attachant ◭ Gaffeur ◭ Cinglé ◭ Fainéant ◭ Fêtard ◭ Merdeux ◭ Sensible ◭ Narcissique ◭ Baise bien

Surnoms: Le Coq (trois poulettes pour le même mec, il y en a ils appellent ça de la polygamie), Triple C (les vrais savent pourquoi), Connard (oui, parce que ça rime avec Conner), Coco (t'as le look Coco, Coco t'as le look...) ◭ Né le 25 juillet 1991 ◭ Origines: Je suis un bâtard pure race, ma mère est anglaise et mon père australien ◭ Dans mon cœur: Fou amoureux, père d'un enfant, bientôt de deux, mais toujours célibatard ◭ Profession: BMX pro-rider qui en a finis ◭ Attirance: Réputé pour aimer les vieilles chattes, mais bon un trou ça reste un trou ◭ Pour ceux qui ne l'ont pas remarqué, je suis le sosie de Francisco Lachowski


POINT 1 ▷ Mon père et ma mère ils sont potes depuis toujours, moi je suis un peu accident tu vois le genre? Bah ouais ils sont partis en safaris en Amérique du Sud, j'ai été programmé là-bas que ma mère me disait puis voilà quoi… Ils baisaient à l'occasion, puis là ma vieille c'est retrouvé en cloque, neuf mois plus tard je voyais le jour. Ouais on s'en fou de mes vieux c'est ça, mais bon c'est pour dire que quand je suis né en braillant mon père n'était même pas là, trop jeune disait-il… Une erreur de parcours? Le truc, c’est que je suis le deuxième, alors les excuses à deux balles... Du coup ma mère m’a pondu à Bristol, son propre lieu de naissance et j'y ai grandi pendant quinze ans.
POINT 2 ▷ Mon père est riche comme Crésus et ma mère pauvre à en crever; comme quoi le monde est mal fait. J’ai grandis dans la maison de mes grands-parents situé à Clifton, et ce, jusqu'à mes quinze ans. Mon père nous couvrait de cadeaux moi et Chad. Une fois par mois, nous recevions un colis chacun, remplis de fringues et de joujoux derniers cris, en provenance direct de l’Australie. Personne ne pouvaient deviner que le soir on crevait la dalle et ça c’est le principal.
POINT 3 ▷ Quand j'étais jeune je souffrais de dyslexie, l'élément déclencheur fut lorsque Chad m’emprisonna une nuit entière en présence d'une chauvesouris - ma phobie aujourd'hui - le stress engendré par celle-ci a déclenché cette maladie. Le pire c'était en math, hélas ce n’est toujours pas réglé aujourd'hui. Huit fois sept? Euh…
POINT 4 ▷ À quatorze ans, je me suis tapé ma première fille : ma prof de math particulière. Depuis, je vaux un culte aux femmes plus mures, surtout si elles ont la bague au doigt, oui, car prendre le risque de se faire choper à tout moment par le mari, il n’y a rien de plus excitant ! Je me rappel même d’une fois où le mec m’a carrément tiré dessus comme pour me faire un deuxième trou de balle. Un gars, dès qu’il réfléchit avec sa queue, il est prêt à tout ! Faire des kilomètres sur le vélo de sa petite sœur en plein milieu de la nuit juste pour tirer son coup, ça aussi combien de fois je l’ai fait??? Si ça ce n’est pas de l’amour !
POINT 5 ▷ Vers mes 16 ans, ma mère est tombée gravement malade… Enfin, elle l'avait toujours été, mais c'est quand elle a foutu le feu à la baraque, alors que ma petite sœur de cinq ans était dedans, que les professionnels ont compris l’ampleur des dégâts. Ils l'ont enfermé en asile psychiatrique. Mes grands-parents étaient morts bien avant la naissance de Cléo, alors n’ayant plus d’adultes responsables pour s’occuper de nous - si vous vous posez encore la question, non, Chad n’a jamais compté comme étant un adulte responsable -, nous nous sommes retrouvés dans le premier avion en direction de l’Australie.
POINT 6 ▷ Aujourd'hui ma petite sœur c'est toute ma vie, mon père n'avait aucune raison de payer son éducation, car après tout ce n’est pas la sienne, mais il l'a fait. Par contre, j'ai dû me débrouiller pour éduquer la gosse, au début il y avait Chad pour m’aider (quand j’y repense, pauvre Cléo, c’était un pur carnage…), mais avec son école de technique policière, il eut vite fait d’avoir d’autres priorités. Pour moi, c’était un jeu, ma petite poupée que j’habillais et que je coiffais (le premier qui me traite de tapette je le défonce !), mais mon jeu à moi, que personne ne touche. J’étais certes, le grand frère le plus protecteur sur cette planète, mais je crois bien qu’en fin de compte, elle m’a beaucoup plus éduqué que l’inverse.
POINT 7 ▷ L’Australie ça a changé ma vie : j'ai découvert le surf, la voile, le jet-ski, l’été, oui l’été, pas comme ces deux mois par année où on a la chance de ne pas avoir de pluie comme à Bristol, mais l’été, le vrai, les meufs trop bonnes et toutes bronzées avec leurs bikinis que tu rêves d’arracher… En fait, je me suis carrément découvert là-bas ! J'adore ce qui me fait vibrer de l'intérieur, les sensations fortes, tout ça quoi... Puis il y a eu les potes aussi, les soirées qui n'en finissent plus, la rencontre avec mon bro’, mon inséparable, ma couille quoi ! Ouais… Sans cette bonne vieille Australie je ne serais pas le Coq mes poules !
POINT 8 ▷ C’est à 17 ans qu'on m'a viré pour de bon du bahut. Je me tapais trois professeures différentes. Alors moi bien sûr, avec ma grande gueule, j’ai vite fait en sorte que tous les puceaux et les mecs affamés de ce collège me voient comme un Dieu. Toutefois, quand elles l’ont appris à leur tour, elles sont devenues de vieilles cougars enragées et se sont battues en plein milieu de la cafétéria. C'était trop drôle ! Enfin… Le directeur, lui, n'a pas du tout aimé la plaisanterie, puisque l'une d'elle était sa femme.
POINT 9 ▷ Du coup, j’ai quand même dû trouver un truc concret à faire de mes journées, sinon c’était direction les marines. J’ai donc appris à vivre de ma passion: le bmx. N’ayant pas froid aux yeux et casse-cou comme personne, j’ai vite gravis les échelons et suis devenu professionnel. En plus de quatre ans à enchaîner les victoires, j’en ai brassé du fric… Ayant en plus le privilège d’être un fils à papa j’ai décidé de prendre une retraite anticipé vers la fin de mes vingt et un ans. Ma sœur me suppliait de retourner à Bristol, j’ai donc convaincu monsieur Cox de nous acheter une maison à Michael’s Hill (non sans mal, il ne pouvait plus voir ma gueule).
POINT 10 ▷ Voilà donc ce qui m’a ramené au bled il y a maintenant deux ans… Hors en deux ans il peut s’en passer des trucs… De bons trucs comme de mauvais trucs… Des trucs qui t’obligent à partir tel un voleur… Mais surtout des trucs qui te poussent à revenir. « L’expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs. » - Oscar Wilde
The family: Pour faire court, j'ai merdé... Je suis maintenant tout seul comme un pauvre enculé. Je revis dans la maison de mon vieux, qui était vide depuis le départ de Chad et Bunny. Même pas une semaine que je suis de retour et je deviens barge à être enfermé comme ça avec mon pire ennemi, moi-même. La seule personne qui assiste à ma descente vers les enfers, c'est la vieille femme de ménage qui ne parle pas un mot de français. Où est ma sœur? Elle me l'a foutu bien profond en voulant retourner vivre en Australie chez mon père, oui MON père, car il ne faut pas oublier que ce n'est même pas le siens. Où est Chad? Oui, tiens, c'est une bonne question ça, où est Chad??! Et vous vous souvenez sans doute de Emma, douzième du nom, qui en fait s'appelle Hope... Mais oui vous savez, la mère de mon fils de cinq ans... Et bien cette salope a réussi à m'enlever la garde de Lucas. Hope a dépensé des fortunes en frais de justice, je pensais au moins qu'avec tout ça elle me demanderait une pension alimentaire, que je me sente un peu utile, mais même pas ! Tout ce qu'elle souhaitait c'est que je ne vois plus notre enfant. Je me souviens, quand elle a débarqué il y a presque deux ans en m'annonçant que j'étais père... Au début, je flippais, je ne voulais pas de lui, mais dès la première soirée passée en sa compagnie, je me suis attaché et j'ai compris que je serais près à donner ma vie pour lui s'il le fallait. Hope a fait la fausse les mois suivants en me le laissant une semaine sur trois, pour finalement me l'arracher... Méfiez vous des femmes, quand elles vous détestent, elles peuvent devenir pire que vicieuse. Je n'ai même plus Fido, pour me tenir compagnie. Ma vie est devenue bien triste. Fido, c'était notre chien à Kyle et à moi, mais quand j'ai quitté Bristol il y a quelques mois, je lui ai laissé, car mon mode de vie n'aurait pas pu lui convenir. En parlant de Kyle, je suis prêt à parier que vous vous posez la question suivante: « À quand le retour de la télé-réalité "Les couille cohabitent" ? » C'est vrai ça, pourquoi est-ce que je ne revis tout simplement pas avec mon meilleur pote dans la superbe baraque que nos darons nous ont payé? En plus, je pourrais à nouveau canarder nos six poules (oh pardon, elles ne sont plus que cinq) avec des cailloux et ainsi occuper mes journées ! Le truc, c'est que je ne serais plus tout seul avec monsieur Owens à présent, puisqu'il a décidé de cohabiter avec Bunny... On en revient toujours au même stade, hein? C'est ce que je me disais aussi.  

Mes amis, mes amours, mes emmerdes: Je vais éviter de vous faire la liste complète de ce qui a bien pu m'arriver dans la ville de Bristol. Les fiançailles ratées, les amitiés perdues, les coeurs brisés... Je suis ce que je suis, même en ne faisant pas exprès, je finis toujours par blesser mon entourage. Sauf qu'à force de jouer, on finit par se brûler les ailes. J'ai aimé. Je vous jure, de toute mon âme je l'ai aimé, d'un amour impossible à oublier et Dieu sait que j'ai essayé. La mauvaise fille. L'ex à mon meilleur ami. La première fille qu'il a aimé. La première fille qui l'a détruit lui aussi. Bunny. Elle est pire qu'une bombe à retardement celle-là. Son sourire à lui seul détruit tout sur son passage. J'ai luté, en vain et puis c'est devenu trop la merde alors je suis partis. Je me suis replongé à fond dans la compétition de BMX. C'est la seule façon que j'ai trouvé pour, non pas l'oublier, mais au moins penser à autre chose de ma sainte journée ! Serais-ce que cinq minutes de délivrance ! Sur le terrain, on risque sa vie, le moindre saut est calculé et peut nous être fatal, alors on ne peut pas se permettre d'avoir la moindre distraction dans notre petite tête. Je me suis accordé ce luxe une seule fois, lors de ma dernière course... Je n'apprend rien à ceux qui se tiennent un minimum informé des actualités sportives, mais je suis maintenant condamné à passer le reste de ma vie dans un fauteuil roulant. Voilà, vous savez maintenant pourquoi je suis de retour à Bristol. Je n'avais pas le choix. Le seul à être au courant pour l'instant, c'est Kyle. Je sais que lui au-moins ne me lancera jamais le regard de tous ces gens que j'ai pu croiser depuis mon accident et qui reconnaissent mon visage, ce regard de pitié. Si seulement l'acharnement de la vie s'en était arrêté là avec moi... Je suis également amené, sous peu, à une faillite personnelle. Je vous explique, c'était il y a six mois... Je commençais tout juste à me refaire un nom dans ce monde de chiens galeux, qu'on m'a envoyé en Allemagne pour une compet' regroupant les meilleurs. Imaginez donc ma surprise lorsque j'ai terminé sur le podium, alors j'ai voulu fêter ça, en grand, mais c'est partis en couille. Elli, une allemande bonne à en faire bander un vieux de 90 ans, est venu se présenter à moi. Son parfum me rendait fou, il me rappelait celui de Bunny... J'ai longuement discuté avec Elli et je ne souhaitais pas aller plus loin, sauf que j'ai fais l'erreur de m'absenter pour aller aux toilettes. Et oui les filles, je me suis fait droguer !!! Je vous explique: en revenant du petit coin, elle m'attendait avec sa commande de deux shooters de vodka et ensuite c'est le blackout total, je me souviens juste du lendemain, lorsque je me suis réveillé à poil dans une chambre qui m'était totalement inconnu et sur le miroir en face du lit, il était écris au rouge à lèvre: À bientôt xoxo - Elli. Le genre de trucs qui n'arrive que dans les films vous savez ! Je ne savais pas qu'une meuf psychopathe ça existait en vrai, mais ça je l'ai compris quelques semaines plus tard. C'était lors d'un déplacement au Pays-Bas, elle avait fait une mise en scène parfaite, je dois l'admettre. Lorsque je suis rentré dans ma caravane, la première chose que j'ai vu c'est un test de grossesse posé sur le comptoir, en le prenant entre mes mains, je suis resté figé en voyant qu'il était positif. Elli c'est alors permis une quinte de tout et en relevant les yeux c'est là que je l'ai vu, posée sur le canapé les jambes croisées, avec un air amusé sur le visage, j'ai compris qu'elle m'attendait. Alors que de mon côté j'essayais de comprendre le délire, elle m'a clairement expliqué ce qu'elle attendait de moi; soit 12 000 000 de dollars. Elli m'a expliqué que ce soir-là en Allemagne elle avait foutu l'équivalent de trois cachetons d’ecstasy pillés dans mon shooter. Cinq minutes après, j'étais couché. Nous avions ensuite baisés comme des bêtes, vidéo à l'appui, et en gros, j'avais plutôt intérêt à fermer ma gueule et faire ce qu'elle me demandait, car si une histoire dans le genre venait à s'ébruiter s'en est finis pour moi. Donc voilà, je vais à nouveau être papa et il me reste un peu moins de quatre mois pour rassembler cette somme à sept chiffres. Welcome to my life !


Dernière édition par Conner C. Cox le Mar 4 Aoû - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Sam 1 Aoû - 16:44


LES CHICO
fiche par ASI'CLICK

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien


prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

Spoiler:
 


Dernière édition par Conner C. Cox le Mar 4 Aoû - 11:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Sam 1 Aoû - 16:45


LES CHICA
fiche par ASI'CLICK

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien


prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

prénom p² nom

intitulé du lien ¤ lien

Spoiler:
 


Dernière édition par Conner C. Cox le Mar 4 Aoû - 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Sam 1 Aoû - 16:46

Moi et ma mémoire de poisson rouge avons besoin d'un rappel des liens que Conner pouvait bien avoir En vous remerciant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Dim 2 Aoû - 0:42

Obligé, on garde notre lien
Et j'veux un rp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Dim 2 Aoû - 4:13

You're mine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Mar 4 Aoû - 11:29

Obligé oui !
(J'ai vu tes sms, mais j'ai d'abord zappé d'y répondre et ensuite je n'ai pas trop eu le temps, je suis désolée mon chat, mais pour le rp c'est d'accord ! )

Mon amour, bien sûr que je suis tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Ven 7 Aoû - 14:13

Hey Conner besoin d'un rappel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   Dim 16 Aoû - 12:07

Non, non, je me souviens très bien de toi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fuck it - Being a person is getting too complicated   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuck it - Being a person is getting too complicated
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Come and Play :: première version :: fiches de liens-
Sauter vers: