AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 life is about creating yourself + sirius

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: life is about creating yourself + sirius   Mar 5 Mai - 19:09

bill sirius morgan
PLUS D'INFORMATION SUR LE PERSONNAGE, VEUILLEZ PASSER VOTRE SOURIS SUR L'IMAGE

FUCK IT ! and what they think.

POINT 1 ▷ Le temps file comme l'eau entre nos doigts. Il est le sablier - dont nous ne connaissons pas la durée exacte - de nos existences. Comme la plupart des gamins, Sirius a toujours vu grand. A cinq ans il se voulait déjà chef de famille et à dix, premier ministre. Il se voulait déjà adulte, aussi. A peine son innocence s'était-elle envolée que Sirius voulait déjà la retrouver. Il a peur du temps, peur de ce sablier incertain et mystérieux. Derrière son regard quelques fois dur se dissimule un jeune homme effrayé par l'avenir, les responsabilités. POINT 2 ▷ « ses choses. » C'est comme ça que Sirius appelait les innombrables cadeaux que Bill, son père, lui offrait pour obtenir la considération de son fils. Comment, comment espérait-il la gagner alors qu'il ne prenait jamais soin de son propre garçon ? Il préférait s'envoyer en l'air avec la - peut-être même les - première venue. Le père de Sirius était son héros jusqu'à ce que le fils, treize ans à peine, le surprenne avec une inconnue - première, ou deuxième, que sais-je, d'une longue liste de conquêtes.POINT 3 ▷ C'est peut-être ce qui a forgé Sirius. Prudent. Froid. En opposition à sa génitrice, qui est restée attachée à Bill malgré les disputes, comme les racines de l'arbre dans le sol, malgré les tempêtes. Le jeune homme n'a jamais compris cette dépendance et il doute qu'il ne s'accroche autant à quelque chose un jour.  POINT 4 ▷ L'adolescence. Période de peines, d'erreurs, de regrets et de passion. Elle parait interminable mais on se rend compte trop tard qu'elle ne l'est pas. Sirius l'a aimé, la sienne. Il a aimé faire des erreurs. Cela mettait son père hors de lui. Lui qui ne s'intéressait jamais à son fils, auparavant. Sirius cumulait les bonnes notes et, paradoxalement, additionnait les rendez-vous chez le principal. Ce dernier ne pouvait même pas l'exclure, car Bill pouvait réduire la réputation de l'établissement privé en morceaux aussi facilement qu'il le ferait avec une simple feuille de papier. Et puis d'un coup Sirius a arrêté les retards, les insolences et les farces. Et donc, d'un coup, aussi, son père a à nouveau perdu son intérêt pour son fils.POINT 5 ▷ marijuana. La voilà la raison du silence radio, du calme apparent du jeune garçon. L'année de ses quinze ans ne fut pas celle des bonnes fréquentations. Enfin, tout dépend de quel point de vue on se place. Pour Sirius, c'était la découverte de sa vie. Son évasion, son calmant, son amie. La voilà, la seule et l'unique, celle qui pouvait le rendre dépendant. Là il comprenait sa mère, peut-être. Il comprenait tout, d'ailleurs. Tout devenait si simple, si évident, si beau. Il suffisait d'avoir assez d'argent et Sirius n'en manquait pas. Le petit trafic était monnaie courante depuis des années dans l'établissement scolaire. Et Sirius en a profité durant des mois, jusqu'à ce qu'il découche pendant plusieurs jours, accompagné de ses nouveaux amis pour tester d'autres substances illicites. Son père n'a alors pas été lent à découvrir toute cette histoire et n'a pas hésité une seconde à envoyer son fils en rehab. Il a réussi à tenir, grâce au piano, notamment. Sa mère lui a appris à en jouer dès sa sortie.POINT 6 ▷ C'est depuis son petit séjour en cure de désintox que Sirius a définitivement renoncé aux conneries. Il romantise parfois cette période de sa vie, où il pouvait ne penser à rien, se défaire de toute responsabilité. Mais il s'est longtemps détesté pour être devenu dépendant à ce point, de s'être laissé aller. Sirius a peur de la rechute, il sait que, telle une épée de Damoclès, elle menace. Mais il a repris ses études dans un autre établissement, de la manière des plus banales. Il s'est plus ou moins réconcilié avec son père, qui s'est quelque peu assagi au niveau de ses amantes... Sirius a redoublé d'effort jusqu'à l'excellence et n'a pas peiné à se trouver de nouvelles connaisses - plus "légales" si je puis dire, cette fois. Il a même eu plusieurs petites-amies. POINT 7 ▷ Le jeune homme a eu son diplôme avec succès, a continué ses études à Londres et a intégré l'agence immobilière de son père. Ce dernier l'a envoyé à Bristol, où le marché est prometteur. Et au grand plaisir de Sirius, qui peut enfin s'éloigner du cocon familial ainsi que de son passé, sans pour autant se retrouver sans rien. POINT 8 ▷ Sirius, le nouveau venu à Bristol, a commencé à démontrer sa réputation de tombeur dès son arrivée. Il a déjà enchaîné plusieurs histoires, sans jamais vraiment s'attacher. Il prend sa vie sentimentale comme elle vient. Elle n'est absolument pas sa priorité. Il est jeune, beau, intelligent. Il admet qu'il a tout son temps. POINT 9 ▷ Une voiture. Un virage. Un mur. Un ravage. Sirius se souviendra toujours du coup de téléphone de Bill. Il n'avait jamais entendu son père pleurer, et pourtant. Ta mère était morte dans un grave accident, disait Bill entre deux sanglots. Sirius n'y croyait pas. Il était si loin. Il n'avait rien vu venir. Voilà ce qu'était donc le temps, ce sablier imprévisible. Une naissance. Une échéance. Basta.POINT 10 ▷ Les voyages sont la passion favorite du jeune homme. Il n'a de cesse de traverser l'Europe. Ses coups de cœur vont aux Pays-Bas, le dernier voyage qu'il a fait en tête à tête avec sa mère, et à l'Italie. Ses parents lui ont transmis cette curiosité de découvrir différentes cultures et d'apprécier les différents paysages que le monde nous offre, de la plus improbable métropole à la plus banales des campagnes.
PRÉNOMS ▷ bill, comme son père; il a donc préféré sirius NOM ▷ morgan ÂGE ▷ dix-neuf ans SURNOM ▷ junior, quand on l'appelait encore bill ORIGINES ▷ londoner, il y a vécu toute sa vie jusqu'à son déplacement sur Bristol STATUT CIVIL ▷ plutôt variable MÉTIER/ÉTUDES ▷ jeune agent immobilier en quête d'expérience ORIENTATION SEXUELLE ▷ hétérosexuel CARACTÈRE ▷ sociable, fort, cultivé, intelligent, sarcastique, a tendance a prendre les gens de haut à cause de son statut social, tombeur, froid, distant, calculateur. GROUPE ▷ hurricane
 rainylullaby alias emma

ÂGE ▷i'd like to stay young forever SEXE ▷ féminin ne vous méprenez pas PRÉSENCE ▷ plutôt régulière je dirais NIVEAU RP ▷ assez variable, je peux faire court comme long ça dépend du partenaire   TYPE DE LIEN FAVORIS ▷ tout ce qui est original, ambigu OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ▷ dans les partenaires d'un autres forum, dont j'ai oublié le nom pardonnez-moi    COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ▷ plutôt tentant   SCÉNARIO, POSTE VACANTS OU PERSONNAGE INVENTÉ ▷ un scénario carrément parfait      CÉLÉBRITÉ ▷ logan lerman UN DERNIER MOT ♥️ comme je ne sais pas quoi dire je ne vais rien dire même si du coup là j'ai dis un truc (ne cherchez pas ahah)


Code:
<pris>logan lerman</pris> ◭ [url=http://www.fiawtt.net/t3597-m-logan-lerman-all-we-need-is-love]b. sirius morgan[/url]


Dernière édition par B. Sirius Morgan le Dim 10 Mai - 14:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mar 5 Mai - 19:09


nous deux, c'est ça qu'on fait de mieux
ne vis pas pour que ta présence se remarque, mais pour que ton absence se ressente

logan
get down ▷ Il n'osait pas me regarder. Sûrement pas par honte. Pas par peur. Même pas par gêne. C'était par lâcheté. Et moi j'essayais de le dévisager sauvagement de mon regard de gamin. Je tentais de transmettre à travers mes yeux le dégoût, la hargne, la haine. Une table nous séparait et pourtant j'avais cette impression que c'étaient des centaines de miles. Il osa lever les yeux, non pas vers moi, ce serait trop demander, mais vers ma mère. Peut-être aurais-je préféré qu'il m'affronta, plutôt que de réussir à la regarder, elle, en face. Je serrai le poing comme jamais. Mes ongles commençaient à percer ma peau. « La salade, ma chérie, s'il te plait. » Je faillis m'étouffer en prenant une gorgée d'eau, et je reposai le vers dans un bruit sourd. Maman, elle, ne saisissait pas mon silence, ma colère, qui durait depuis plusieurs jours déjà. D'habitude, j'étais celui qui animait les conversations durant les repas. Mais je ne voulais plus, sous aucun prétexte, converser, même indirectement, avec celui que je ne m'aventurerais plus à appeler papa.

∆ ∆ ∆

Que c'était bon. Que je me sentais bien. L'adrénaline. Cette peur, qui, pourtant était un plaisir. « T'as toujours des idées du tonnerre Sirius ! J'ai jamais autant aimé faire des conneries ! Mr White doit déjà être furax ahah ! » Je souriai, content de voir que le reste de la bande acquiesçait. Je me sentais fort, aimé. J'avais toujours été relativement populaire et sociable. Mais là, j'avais nettement l'impression d'être le roi du monde, alors que j'étais juste le meneur d'une vulgaire bande d'adolescents pré pubères. « J'adore tellement leur foutre la rage, à ces vieux ! Ils se croient supérieurs mais que dalle ! Bon, après le petit plaisir passons à la consécration. » Lança Mike. Je lui lançai un regard interrogateur et tous les yeux se tournèrent vers moi, l'air moqueur. Mike fourra la main dans sa poche et en sortit une sorte de feuille ainsi qu'un petit sachet. Je savais très bien ce que c'était. Je relevai les yeux, pour regarder mon ami en face. Il se laissa tomber dans l'herbe, dos à l'établissement duquel nous nous étions éloignés après notre farce. Il sortit un briquet après avoir roulé son matos. « Tiens l'ami. » Proposa-t-il après avoir tiré une bouffée. Il leva la tête, et la fumée sortit lentement de sa bouche, dans un léger mouvement d'ondulation. Je n'hésitai pas une seule seconde: je fis la même chose.

∆ ∆ ∆

« Heureusement qu'il vous connaissait, ce prof ! Bon sang de bois ! A quoi as-tu donc pensé, Sirius ? As-tu perdu la raison ? Il aurait pu tous vous dénoncer. A sa place, c'est ce que j'aurais fait ! » Il hurlait. Comme jamais. Les murs tremblaient. J'avais l'impression d'être sur un bateau, qui voguait à vive allure dans une mer agitée. Un mal de crâne intense me prenait. Je mis deux doigts sur ma tempe droite. Elle me lançait à tel point que j'avais l'impression d'avoir reçu une montagne entière sur la tête. J'étais sur le point de vomir. Ma mère tournait en rond, rongée de divers sentiments que je n'arrivais même pas à identifier tant j'étais mal. Mais je n'avais pas besoin d'être en pleine possession de mes moyens pour savoir que mon père, lui, était furibond. J'avais du sortir ma réserve d'herbe. Une petite dizaine de sachets transparents étaient étalés sur mon lit, où j'étais assis en tailleur, au bord des larmes, au bord du gouffre.  « Les petits cons dans ton genre, je n'en veux pas sous mon toit, d'accord ? Tu vas partir en camp de désintox dès demain. Et j'espère que tu m'as bien entendu ! » Ma mère s'arrêta subitement. Je relevais ma sale tête. En effet je pus constater dans le miroir qui faisait face à mon lit que j'avais le teint grisâtre et de terribles cernes. Je n'avais même pas le courage de parler. De me défendre. Ma mâchoire me semblait aussi lourde que du plomb et le seul objectif de ma vie à ce moment précis était de dormir. Mais je n'allais pas m'en tirer à si bon compte.
Mon père pris sans exception chacun des petits sachets et sortit avec ma mère en claquant la porte. Je laissais échapper un sanglot. Je me levai difficilement pour atteindre la fenêtre. Je me hissai sur le rebord et regardai mon père sortir en trombe de la maison, sûrement pour aller brûler le plus loin possible la drogue. Ma porte s'ouvrit alors lentement et ma mère s'approcha timidement de moi. « Je suis désolée mon chéri. » Je laissais échapper un petit rire, puis je me remis à pleurer. Comme si elle avait à être désolée, me dis-je. Elle m'étreignit. Cela me mit du baume au cœur, mais j'avais cet étrange sentiment que je ne méritais pas cette tendre attention.

∆ ∆ ∆

Les notes s'enchaînaient sur le clavier et peu à peu je me sentais plus léger. Je voyageais sans décoller mes pieds du sol. Une main se posa délicatement sur mes épaules, de façon rassurante. J'arrivais, dans ces moments-là, à ne plus penser à rien. A ne plus penser à ces derniers mois. A ne plus penser à mon père. Juste à me concentrer sur cette chose que je faisais bien: jouer du piano. Faire glisser mes doigts  sur cet instrument que je n'avais pas effleuré depuis des années. Il me rappelait cette époque d'innocence qu'est l'enfance et m'aidait à oublier cette période de faute qu'est l'adolescence. Je ne me plaçais actuellement dans aucun de ces âges. Je n'étais rien. Rien qu'une ombre au travers des sons cristallins qu’émettait le piano sous les pressions de mes doigts.

∆ ∆ ∆

Il me remis les clés. Il y en avait deux, seulement. Il suffisait de taper un code pour l'entrée. Il n'y avait de serrures que pour entrer dans l'appartement, bien sûr, et pour le garage. « Merci. » Fis-je timidement. Mon père hocha la tête. Il semblait pressé, et pourtant, j'avais l'impression - peut-être me trompais-je - qu'il voulait rester, et me parler plus longuement. « Je vais faire court car je n'ai que peu de temps, Sirius. On a tous les deux fait des erreurs, d'accord ? On s'est tous les deux détestés pour ça. » J'acquiesçais. Je ne pouvais que consentir. J'ai passé plus d'années de ma vie à haïr Bill qu'à l'aimer. L'habitude de l'appeler « papa » m'étais passée depuis bien longtemps. « Mais là, tu pars. A Bristol. Ce n'est pas le bout du monde, je te l'accorde, mais c'est la première fois qu'on se sépare depuis... » Depuis la cure de désintox, finis-je silencieusement. Je le coupai immédiatement: « Je ne risque pas de recommencer, si c'est ce que tu crois. Tu sais que ça fais des années que j'ai décroché, maintenant. » Il acquiesça, gêné. Ce n'était visiblement pas pour cette raison qu'il me parlait de ça. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi Bill me servait ce discours, là, maintenant. Il les réservait d'habitude à ses clients. Il était l'un des meilleurs agent immobilier de Londres. « Je veux juste que tu saches, avant de partir, que j'apprécie les efforts que tu as fait ces derniers temps, depuis que tu as terminé tes études. Et... J'aurais aimé que tu restes plus longtemps. »
Je m'attendais à tout, sauf ça, pour être honnête. Mais je souris. Il est vrai que j'avais commencé à accepter mon père, ces derniers temps. Nous parlions un peu plus. Je pourrais même dire que par moments - certes, courts, mais notables - nous étions complices. Evidemment, le travail était important aussi. J'avais mon diplôme en poche et quelques deux années d'études au compteur. Je voulais me faire un nom dans l'immobilier, comme mon père, sans pour autant être son ombre et travailler avec lui. Il a donc décidé de m'envoyer à Bristol, où il avait un petit cabinet. Mon père reprit: « Je t'aime, Sirius. » Je détestais les déclarations d'amour et les scènes mélodramatiques mais pourtant, je ne pouvais contester qu'à cet instant, j'eus chaud au cœur. Je pris les clés et hochai la tête, gêné.



Dernière édition par B. Sirius Morgan le Dim 10 Mai - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mar 5 Mai - 19:40

AAAAAAAHH prends soin de Sirius
je le jouais avant toi

Bienvenue parmi nous & bonne chance pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mar 5 Mai - 20:02

WELCOME AGAIN
je te souhaite une intégration facile au sain de notre mirlifque communauté love sur toi !
et puis logan quoi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 0:16

Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 13:53

T'inquiète Kodie c'est un diamant brut ce sirius. Et merci beaucoup tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 14:53

Très bon choix de scénario, j'en connais une qui va courir te sauter au cou.
Bienvenue par là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 16:58

+1, très bon choix de scénario ! Logan est perfect.
Welcome ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 17:28

Hii merci vous deux. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mer 6 Mai - 23:40

Bienvenue par ici, bon choix de scénario et bonne chance pour ta rédaction. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Jeu 7 Mai - 12:11

Merci beaucoup ! J'adore ton nom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Jeu 7 Mai - 19:20

oh gosh.
excuse moi de mon retard de malade, je me réveille d'une attaque de zombie carbonisé à la sauce carbonara pas fraîche mais... là, tu me fais la plus belle surprise du monde. mon coeur s'est emballé et je l'ai pas encore retrouvé
et puis mon sirius quoi bienvenue ici, et je couuuuuurs te mpotter de suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Ven 8 Mai - 7:45

Comment pourrais-je ne pas t'excuser ? Retrouve ton cœur quand même, je ne voudrais surtout pas provoquer de crise cardiaque. Merci mille fois.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Ven 8 Mai - 13:29

Je passe te souhaiter la bienvenue quand même, petit chat, ça ne serait pas poli de ma part Sachant que je suis comme la grande soeur de substitution d'Anouk
ALORS BIENEVUE MON PETIT
Il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Ven 8 Mai - 18:16

Merci ! Et avec grand plaisir pour le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Dim 10 Mai - 17:40

ta fiche est parfaite mon amour
tellement hâte de rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Dim 10 Mai - 19:10

OMG CETTE FICHE ME VEND DU RÊVE. Une jolie plume + ce choix de scénar + Logan Lerman.
D'ailleurs, ta fiche est terminée ? I love you BIENVENUUUUE PARMI NOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Dim 10 Mai - 20:50

Hanw merci Anouk. Je suis trop contente que ça te plaise.
Et merci mille fois Nash ! C'est trop gentil ! En effet j'ai terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   Mar 19 Mai - 19:31


T'ES VALIDÉÉÉÉ !
t'as trop la classe, man !

Aaaahhh Sirius! Ce qu'il déchire comme scénario!
Bravo ! Tu viens d'être validé(e) et tu vas donc pouvoir profiter pleinement de ta vie à BRISTOL. Si tu ne l'as toujours pas fait, (pas bieeeen), je te conseille d'aller voir tout de suite les sujets importants tels que le bottin, afin de vérifier si la célébrité que tu possèdes est dans celui-ci, ensuite d'aller créer tesscénarios. Bien évidemment, si tu as un problème ou quoi que ce soit, n'hésites pas à nous poser toutes les questions que tu veux ! Si tu souhaites avoir un parrain afin de t'aider à t'intégrer n'hésites pas à aller choisir ton parrain. En tout cas, la team est très heureuse de pouvoir t'accueillir et on espère de tout notre cœur que tu te plairas en notre compagnie ! De plus, n'oublie pas d'aller commencer à t'occuper de ton personnage dans la partie gestion. Tu peux également courir (mais te casse pas la gueule au passage) pour créer ton téléphone, ton instagram, ou encore ton formspring. De plus, si tu as envie de connaître les derniers potins de Bristol, faut se dépêcher d'aller acheter le fameux journal : the wild side. ( TU PEUX AUSSI FLOODEEEEER. ) On t'aime ! Kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: life is about creating yourself + sirius   

Revenir en haut Aller en bas
 
life is about creating yourself + sirius
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Come and Play :: première version :: fiches de présentation-
Sauter vers: