AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.

Aller en bas 
AuteurMessage
LA BARMAID
FUCK IT! AND WHAT THEY THINK.
avatar

LETTRES ENVOYÉES : 562 ARRIVÉ(E) LE : 31/03/2013

MessageSujet: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   Sam 6 Déc - 17:02


LES OSCARS.
le récapitulatif et les interviews.

Vous l'attendez depuis longtemps.. Voici un numéro assez spécial ce mois-ci ! Les oscars terminés, je me devais de mener ma petite enquête de récolter quelques informations à travers de petites interviews. Entre récapitulatif et confidences, vous allez être servis mes chéris !

Commençons par la catégorique de la personne la plus manipulatrice remportée de justement par Faith Miller qui était suivie de très près par Elizabeth Stonem.

Quelle est ta réaction en découvrant ce nouveau titre dont tu étais destinée ?
Faith : Cette ville est trop prévisible.

Assumes-tu ce trait de ta personnalité ?
Faith : Oui. On ne naît pas manipulateur, on le devient et pour ça il faut un certain talent. Depuis que je suis toute jeune je prend des cours de théâtre et au final on ne nous apprend rien de plus que l'art de la manipulation. C'est un masque qui me convient très bien.

Es-tu capable de tout pour arriver à tes fins ?
Faith : Je crois que dans tous ceux qui ont voté pour moi, personne n'a pleinement conscience de quoi je suis vraiment capable pour arriver à mes fins.

Une chose est sûre, la demoiselle ne mâche pas sa mot et n'hésite pas à nous faire comprendre qu'elle n'a pas réellement apprécié son titre. Passons à présent à la catégorie de la personne la plus hypocrite de Bristol. C'est sans aucune surprise que nous retrouvons Jade E. Stephens qui gagne ce titre pour la deuxième année consécutive. On commence maintenant à cerner à quel type de personne on a affaire !

Penses-tu avoir mérité d'être élue la personne la plus hypocrite de cette ville ?
Jade : Moi ? Bien sûr que non ! Je ne comprends toujours pas pourquoi, d'ailleurs... C'est fou, on s'amuse à voter anonymement pour des personnes qui n'ont rien à se reprocher et après, c'est moi l'hypocrite ?! C'est beau, tiens ! Et c'est la preuve qu'il y a un tas de gens dans cette ville qui mériteraient ce titre tout autant que moi, si ce n'est plus ! Bande de faux-cul, allez tous crever !... Vous pouvez couper cette dernière phrase à la fin de mon interview, c'est pas la peine d'aggraver les choses. (Trop tard !)

Penses-tu avoir une idée des personnes qui ont voté pour toi ?
Jade : Puisque je suis hypocrite, autant la jouer comme ça jusqu'au bout, hein ? Alors, non, bien sûr, tiens, je n'ai strictement aucune idée de qui ça peut être ! Mais j'imagine que ce genre de saloperie émane directement de l'entourage rapproché de la victime... C'est scientifiquement prouvé. Ah non, j'ai strictement aucun nom à fournir. On dit rien, quand on est hypocrite !

Qu'as-tu à leur répondre ?
Jade : Ce qu'une hypocrite répond généralement : je vous aime quand même mes bébés d'amour, je ne vous en veux pas le moins du monde.

Au moins, le message est clair ! Passons à présent au titre de la personne la plus drôle, remportée sans grande surprise par Conner C. Cox pour une seconde fois.

Alors, fier d'être choisi comme le pitre de service ?
Conner : Oui, je suis fier d'être choisi pour la deuxième année consécutive, car ça veut dire que les gens m'apprécient toujours autant.

Est-ce un personnage que tu joues constamment ?
Conner : Non? Si je fais rire je n'y peux rien. De mon côté je préfère être constamment de bonne humeur, car faire la gueule ça ne résout pas nos problèmes, alors vaut mieux être heureux pour le temps qu'il nous reste à vivre, car on n'a qu'une vie bordel !

Dis nous tout sur ton mode de vie assez spécial.
Conner : Assez spécial? Je bois, mange, dors et chie comme tout le monde, je ne vois pas ce qui a de spécial? Je baise un peu plus que la moyenne, d'accord, mais ça c'est parce que je suis spécial. Ah, mon côté exhibitionniste ? Avoue, tu adores mater mon petit cul.

Que de révélations, Conner peut enfin avouer ses penchants d'exhibitionniste sans avoir peur d'être jugé. À présent, passons à la catégorie de la personne la plus coincée. Cette année, c'est notre petite Cleore M. Abernathy qui remporte le titre haut la main.

Penses-tu avoir un problème avec les relations humaines ?
Cleore : Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez... Je n'ai strictement aucun problème avec les autres. Vous n'avez pas de question plus personnelle et délicate à poser ?

Ne te sens-tu pas comme un mouton noir au milieu de cette ville ?
Cleore : Ça, c'est une très bonne question... Vous n'êtes pas sans savoir que je viens d'arriver à Bristol. Je connais pas grand monde encore, alors c'est un peu difficile de se faire une place. Les gens ont l'air de se connaître assez bien dans le coin. Bristol, c'est vraiment un autre monde... Il paraît qu'on s'y fait vite, n'est-ce pas ? Ça n'a pas l'air bien compliqué de s'intégrer, les soirées, ça rapproche ! Quoi ? Qui a dit que j'étais coincée ?

Il semblerait que Cleore nous montre une autre facette de sa personnalité, à surveillée de très près ! Passons à présent à la catégorie de la personne la plus étrange remportée sans grande surprise par Rose S. Bartholomew.

Prends-tu cette nomination comme un compliment ?
Rose : Grave.... Trop trop trop... Je crois bien que cette nomination est dans le top trois des plus beaux compliments qu'on m'ait fait ! Juste après "Rose, t'es la fleur la plus spéciale que j'ai vue" et "Rose, t'as un oiseau dans les cheveux.."

D'où vient cette étrangeté ?
Rose : J'ai été traumatisée pendant mon enfance... Ma mère est morte quand j'avais 6 ans, du coup, mon père s'est travesti pour combler son absence, en pensant que je n'y verrais que du feu. Ça a duré jusqu'à ce que j'ai 14 ans et que j'ose en parler à quelqu'un... Mais non ! J'déconne, Simonne ! J'sais pas d'où ça me vient, j'ai toujours été un peu space.

Est-ce que tu vis bien ta différence ?
Rose : Grave... Trop trop trop... Ce serait triste d'être trop normale, tu penses pas ? C'est cool d'être une imbécile heureuse, faut me croire, voui voui voui !

On te croit, Rose, on te croit.. Tu ne voudrais pas aussi le numéro de l'hôpital psychiatrique le plus proche, au passage ? Bref, laissons la dans sa bulle et offrons à présent le titre de la personne la plus droguée à Killian Applebite et Adam Mathewsen, arrivés ex-æquo en première place. Ils souhaitent donc nous en dire plus !

Killian : Moi ? un addict ? mais de quoi on parle là ? on parle de verte ? on parle des plantes ? tu m'parle de poudre ? j'répondrais bien seringue ahah. comment ça j'suis trop défoncé pour parler ? t'sais quoi barman, ferme là. tu poses des questions comme ça, tu veux savoir, bah alors tu m'laisses m'exprimer, tu vas entendre les réponses, tu vas les noter les réponses, et puis personne viendra plus m'emmerder avec ça.
Adam : Quel honneur, je ne m'y attendais absolument pas ! Qui aurait cru que cette petite poudre blanche miraculeuse me rapporterait un oscar ?!

Vous considérez-vous comme des personnes en pleine addiction ?
Kill : Alors ouais, ouais j'suis un toxo. en pleine addiction ouais mec, c'est le risque quand tu commences à dealer pas mal. j'ai pris le risque et puis j'me suis pris les pieds dans le tapis. mais tu sais quoi, je gère.
Adam : Qui parle d'addiction ? J'suis addict' à la drogue, comme j'suis addict' aux jolis derrières des gonzesses. Ca me fait plaisir de sniffer de la coke, comme ça fait plaisir aux filles que je les emmène au septième ciel. Et le plaisir, il n'y a que ça de vrai dans nos petites vies de merde. C'est pas de l'addiction, c'est une passion.

Que feriez-vous pour une simple dose ?
Adam : J'ai aucune limite quand il s'agit d'avoir un peu de poudre de perlimpinpin dans ma poche, si ça peut répondre à votre question.
Kill : Pour une dose ? juste une ? un chacal te répondrais qu'il vendrait père et mère. l'problème c'est que j'les ais pas sous la main tout d'suite. j'ai assez poudre pour tuer la moitié des tox de bristol barman. tu crois vraiment que c'est mon genre d'aller faire la manche pour m'en procurer ? AH-AH-AH ! j'me marre barman. j'me marre.

Est-ce que votre entourage est au courant de vos consommations ?
Adam : Sûrement, absolument même. J'veux dire faut être soit aveugle, soit complètement con pour pas comprendre ce que le gars à côté de vous fait avec sa ligne de coke sur la table, la reniflant avidement. J'm'en cache pas et j'm'en tape.
Kill : Ouais. ils savent. évidemment qu'ils sont au courant. pourquoi ? tu trouves ça triste ? tu trouves qu'ils devraient faire 'ce qu'il faut' pour me sauver l'cul ? t'es un drôle toi. c'est peut être parce que tu l'connais pas mon entourage, parce qu'on parle bien d'ma bande la. alors sache barman, que dans l'fond eux et moi, c't'un peu l'même bateau. joyeux dealers, cramés d'la cafetière, on a pas peur de la mort. rien a branler barman. On a d'leçons à recevoir de personne.
Adam *il ne veut pas lâcher le micro* : Je souhaite à présent remercier mon dealer, qui est très important pour moi !

Je suis persuadé qu'il apprécierait ce petit coup de pub ! Trêve de bavardages, on accueille maintenant Gina Del Sol, grande gagnante de la catégorie de la personne la plus allumeuse de la ville.

Penses-tu être réellement une personne très portée sur le sexe ?
Gina : ah mais grave. je m'en suis jamais cachée. le sexe, j'adore ça. ça me procure vraiment du bonheur. ça fait trop du bien. tu te sens, j'sais pas, heureux après une bonne baise. pourtant c'est pas une obsession ou une drogue, mais j'aime le sexe, c'est lui mon grand amour.

Est-ce qu'on t'a déjà qualifié de fille facile ?
Gina : beh bien sûr. tout de suite pour les gens, si t'es une meuf qui aime le sexe, t'es une pute, mais si un mec enchaîne les conquêtes, lui par contre c'est un gagnant. comme je supporte pas ça. c'est simple, pour moi si le mec il est célibataire, beau, open, je m'en bas les couilles, j'y vais. faut profiter dans la vie. on aura pas toujours vingt ans.

Les filles ont-elle tendance à te jalouser ?
Gina : ce sont les risques du métier. c'est normal. les filles entre elles sont grave jalouses. c'est la guerre. mais en général je m'entends bien, j'suis pas le genre à me taper tout ce qui passe non plus. j'ai des critères. pas d'homme en couple, marié ou quoi. il faut qu'il soit libre, comme l'air.

Et l'amour, dans tout ça ?
Gina : l'amour ? l'amour c'est inutile. j'aime pas aimer quelqu'un. ou mes amis peut-être, mes véritables amis je les aime oui. mais être en couple, me marier, avoir des gosses, JA-MAIS. c'est pas moi, ça m'intéresse pas. désolée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LA BARMAID
FUCK IT! AND WHAT THEY THINK.
avatar

LETTRES ENVOYÉES : 562 ARRIVÉ(E) LE : 31/03/2013

MessageSujet: Re: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   Sam 6 Déc - 17:02


LES OSCARS.
le récapitulatif et les interviews.

Nous revoilà pour la deuxième partie de l'article qui est loin d'être terminé ! Nous ouvrons le bal avec la jeune Da Silva ayant remporté l'oscar de la personne la plus naïve. Difficile de lui sortir les vers du nez à cette petite.

Ta naïveté t'a-t-elle joué des tours, récemment ?
Adriana : Oui. J'ai fait des trucs que je n'aurais jamais du faire, je me suis laissé entraîner dans des plans foireux, je suis tombée amoureuse du mauvais garçon. Et tout ça, en sachant très bien que ce n'était pas la chose à faire, mais qu'est-ce que je pouvais bien y faire? Je suis comme ça. Toujours à tomber dans les pièges qu'il ne faut pas.

Les gens ont-il tendance à profiter de ce trait de ta personnalité ?
Adriana : Évidement et ça, un peu trop souvent. J'ai déjà essayé d'arrêter de me faire marcher sur les pieds, dire ma façon de penser, mais ça n'a jamais rien donné. On ne me prend pas au sérieux. Personne ne me prend au sérieux et c'est ce qui me fait le plus de mal. J'ai l'impression que tout le monde me prend pour acquis, que tout le monde se fou bien de ma gueule, tant que la petite Adriana fait ce qu'on lui dit de faire. J'en ai marre.

Es-tu bien comme ça ou aimerais-tu changer ?
Adriana : Bien sûr que j'aimerais changer, mais ce n'est pas si facile que ça en a l'air. J'ai toujours été comme ça, enfin, du plus loin que je me souvienne. Le pire dans tout ça, c'est que je ne remarque même pas que les gens essaie de me manipuler. J'ai une confiance aveugle envers certaine personne et au final, je finis par être blessée, la plupart du temps. Pour une fois dans ma vie, j'aimerais être cette fille forte et sûre d'elle. J'aimerais être cette fille qui pourrait faire, faire n'importe quoi à quelqu'un, sans avoir à faire d'effort. J'aimerais pour une fois dans ma vie pouvoir inverser les rôles.

Malheureusement pour elle, il y a encore du pain sur la planche. Bref, on peut passer à la catégorie suivante : la personne la plus alcoolique. Dans une ville comme Bristol, ce n'est pas difficile d'en faire une liste. Quoi que, le grand gagnant ne surprend personne. En effet, il s'agit encore de Killian Applebite !

Après tes problèmes de drogue, on découvre aussi une addiction à l'alcool.. Quel est ton alcool préféré ?
Killian : Putain c't'encore toi barman ? t'es amoureux ou bien ? "on découvre", c'quoi ces conneries ? tu t'la joue detective privé barman ? fais gaffe que j'te surprenne pas la prochaine fois que tu viens fouiller dans mes poubelles. j'risque d'pas apprécier. j'te charrie barman, j'te charrie. Ma boisson, c'est l'rhum, évidemment. le rhum y'a que ça d'vrai. ça t'retourne assez le cerveau pour qu'il pense être en pleine défonce de la meilleure came du coin. alors que t'as juste avalé une bouteille. haha, j'aime cet alcool. paraît que des mecs sont devenu fou après avoir abusé du rhum.

Pourquoi avoir plongé dans l'alcool ? Dis nous tout.
Killian : L'alcool c'est d'famille. mon père était alcoolo, disons que ça c'est pas perdu. j'ai commencé tôt, pour zapper, et parce que j'ai toujours eu une préférence pour ce qui est interdit. j'avais 14 ou 15 ans et j'm'endormais complètement bourré. au début c'était rare, mais j'aimais bien. alors ça a recommencé. plusieurs fois, une routine qui s'installe. j'ai grandis ça a empiré. j'ai quitté la maison d'mes vieux, et c'est devenu normal de m'foutre la gueule à l'envers tous les jours. aujourd'hui l'addiction, elle est là. à tel point que les gens font même plus la différence entre les moments où j'suis sobre et ceux où j'suis bourré. j'crèverais d'une cirrhose, qu'est-ce que ça peut t'foutre barman.

C'est sans passer par qutre chemins que Killian nous en a un peu plus dévoilé sur son passé. Encore des révélations ! À présent, faites places à Bunny L. O'Brien qui conserver pour la deuxième année consécutif son titre de personne la plus détestée de Bristol.

Penses-tu avoir mériter d'être élue la personne la plus détestée de cette ville ?
Bunny : Comme chaque personne normal, je devrais répondre que non, mais au fond c'est faux. Personne n'est parfait et je crois que c'est la phrase qui me correspond le mieux. Je n'ai jamais voulu faire de mal à personne, mais pourtant je l'ai fais et j'en suis désolée.

À tes yeux, qui aurait mieux mérité cette place ?
Bunny : Sincèrement? J'assume complètement l'oscar que j'ai gagné. Parce que je dois l'avouer, je suis d'accord avec le choix des habitants. Vous croyez que je n'ai rien remarqué ? Je vois bien que bien des gens me détestent, mais j'ai décidé d'ignorer, car je sais ce que je vaux réellement.

Penses-tu que ton passé ait pu influer sur ta nomination ?
Bunny : Oui. J'ai commit des choses donc je ne suis pas fière dans le passé. J'ai essayé de m'améliorer, de ne plus recommencer les stupidités que j'ai pu faire, mais c'est à croire que le passé nous rattrape tous un jour, qu'on le veuille ou non. Et maintenant tout le monde me déteste.. Et je crois que je me déteste aussi. Le plus dur dans tout ça, c'est que je peux rien y faire.

La voilà qui se place maintenant en victime ! C'est décidément l'hôpital qui se fout de la charité. On va pouvoir faire un peu monter la température en dévoilant les réponses exclusive de la fille la plus sexy, caliente, caliente j'vous le dis ! Sans aucune surprise, il s'agit de Katie Fitch.

Assumes-tu l'image très sexy et féminine que tu renvoies aux autres ?
Katie : Oui je l'assume parfaitement et je crois même que j'en joue pour arriver à mes fins. J'ai de la chance d'être sexy alors autant l'exploiter, pas tout le monde à cette chance.

Es-tu complexée par une partie de ton corps ?
Katie : Hmmmmm à vrai dire non, je ne crois pas. J'ai toujours appris que les complexes étaient pour la plupart du temps imaginaires donc pourquoi se faire des rides et des cheveux blancs pour des trucs stupides ? Puis je ne suis pas du genre à me dévaloriser uniquement pour qu'on me fasse des compliments comme beaucoup de filles. Je suis bien dans mon corps.

Que penses-tu de ta nomination dans cette catégorie ?
Katie : Je pense qu'elle est mérité, l'année dernière c'était Karen, maintenant c'est moi, ça va le niveau augmente.

Es-tu la fille d'un seul garçon ou de la toute la gente masculine ?
Katie : Je n'appartiens à personne, mais je ne dirais pas la fille de toute la gente masculine. Je suis exigeante, on ne mélange pas les torchons et les serviettes, merci.

En voilà une fille avec un sacré caractère et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle sait ce qu'elle veut ! Toujours dans une atmosphère très caliente, je peux vous dévoiler le nom du mec le plus sexy : applaudissez Kenny O. Maxwell et Cody Nguyen, arrivés tout les deux premiers à cette catégorie.

Quelle est ta réaction en découvrant ta victoire ?
Cody : J'ai remercié très fort mes parents. Sans eux, tout ça n'aurait pas été possible, ce corps n'aurait jamais vu le monde.
Kenny : Je suis très touché, je m'y attendais pas vraiment, en fait. Merci beaucoup, Bristol ! Je peux me jeter dans la foule ? Comment ça y'a pas de foule ? Où sont mes fans en délire ?! Enfin, bref, merci beaucoup.

Penses-tu avoir mériter ce titre ?
Cody : Clairement oui. Je ne comprend même pas pourquoi il y a un ex æquo.
Kenny : À vrai dire, j'en sais rien. C'est vrai qu'être coach sportif, ça fait un peu les muscles, mais j'aurais jamais cru que je gagnerais un prix.

Te sers-tu souvent de ton physique dans la vie quotidienne ?
Cody : Oui. Je n'ai jamais fait vraiment d'études et mon physique est la seule chose qui m'a apporté du travail. Avoir un beau corps ça fait vendre des shoots.
Kenny : Ça m'arrive seulement en boîte, car on va pas se mentir, tu peux avoir le plus beau sourire qu'elle ait jamais vu, la boulangère te fait quand même payer ta baguette de pain, cette s... sournoise.

Et les filles, dans tout ça ? Tu n'as toujours pas trouvé chaussure à ton pied ?
Cody : Les femmes c'est comme une chanson populaire : ça s'en va et ça revient. Parfois ça revient trop même. Et puis c'est compliqué de trouver une femme qui pourrait assumer mon physique d’Apollon.
Kenny : J'ai un cœur, je suis loin d'être un Don Juan.. Non, j'déconne, allez, venez les filles ! J'vous accueille toutes volontiers dans mon lit ! Trouvé chaussure à mon pied ? Pendant une période, je croyais que si. Mais.. J'ai eu tord, c'est tout, j'ai rien à dire de plus là-dessus.

Le message est très clair, les filles, ces deux beaux garçons sont libres comme l'air et n'attendent que vous dans leur lit. En parlant de plumard, les statistiques auraient bien démontré que le pire coup de la ville est bel et bien Keeran N. Prescott. Dommage pour elle, alors qu'elle se dévergondait de plus en plus !


Comment vis-tu la situation d'être élue le plus mauvais coup de la ville, avec plus de la moitié des votes ?
Keeran : Je me dis qu'il faut toujours voir le bon côté des choses et si les gens ont voté pour moi dans cette catégorie, ça veut dire que je ne fais pas partie d'une fille avec qui ils ont couchés et oublié par la suite, non, je suis le plus mauvais coup et au moins ils se souviennent de moi alors que de mon côté ce n'est pas forcément le cas.

Penses-tu avoir eu suffisamment de relations pour que l'on te juge si facilement ?
Keeran : Non, justement c'est ce qui m'a fait rire en gagnant cet oscar, quand je vois le nom de certaines filles qui ont été nommées je ne vois pas comment j'ai fait pour gagner ce titre, car elles, elles se sont tapées la moitié de la ville.

Qu'as-tu à répondre aux personnes qui ont voté pour toi ?
Keeran : Au moins on est d'accord, on ne recouchera plus jamais ensemble.

La demoiselle n'a donc pas hésité à remettre les points sur les i ! D'ailleurs, c'est étrange mais sa première fois, c'était celui qui a été élu meilleur coup de cette ville ! Évidemment, je parle bien de Jay Harper.

On te savait assez chaud lapin mais que penses-tu réellement de la gente féminine ?
Jay : Les filles, je les aime qu'en soirée. La plupart du temps, elles ne sont qu'une simple distraction à mes yeux, un objet avec lequel je m'amuse quelques temps et que je jette une fois que je n'en ai plus besoin. J'ai peut-être cette réputation de coureur de jupons, mais je ne couche pas avec n'importe qui non plus. Il faut mériter sa place dans le lit de Jay Harper.

Vas-tu trouver l'amour un jour ?
Jay : Dites moi, j'ai une tête à aimer ?

Vous êtes toutes prévenues, monsieur Harper ne cherche que des relations d'un soir et n'a pas de cœur pour pouvoir en aimer une seule et unique personne. C'est donc le moment de vous parlez des duos mythiques de Bristol, en commençant par le couple pour la vie. Ce titre a été remporté par Andy Rodgers et sa main droite !

Comment peux-tu décrire ta relation avec les filles ?
Andy : Les filles, c'est mon truc. J'y peux rien, j'aime toutes les femmes et j'en profite bien. Blonde, brune, rousse, grande, petite, bimbo, intello. Quoi que je me suis découvert une petite faiblesse pour les étrangères, celle au sang exotique. J'ai une réputation de chaud lapin dans le coin, je l'avoue. Mais je suis pas non plus le mec qui va réussir à avoir une fille différente dans mon lit chaque soir. Je me prends des râteaux comme tout le monde. Ouais, les filles ça vient, ça repart.

Préfères-tu rester célibataire ou bien préfères-tu te contenter de ta fidèle partenaire : ta main droite ?
Andy : Bonne question. J'aime bien le célibat et j'aime encore plus ma main droite. Pourtant, je sais qu'il existe une fille qui saura me rendre complètement dingue d'elle. Mais pour l'instant, je profite du temps passé à la chercher. S'il faut des années, tant pis, je resterai célibataire et j'aurais toujours ma main droite pour me consoler. -rires-

Un Rodgers qui croit en l'amour, qui l'aurait cru ? Passons à présent au sujet qui fâche : le couple pour une nuit. Tout le monde s'en doutait, c'est bien sûr le duo qui a longtemps fait parlé de lui : Bunny L. O'Brien et Cody Nguyen !

Votre histoire se résume-t-elle uniquement à une histoire sans lendemain ?
Cody : Malheureusement il y a bien eu un lendemain difficile avec le mal de crâne en pire. On s'est revu plus d'une fois. Les vacances au ski ont pas mal aidé pour nous donner envie de nous réchauffer.
Bunny : J'aimerais pouvoir dire que oui, mais au fond ce ne serait qu'un pur mensonge. Pendant longtemps j'ai essayé de me convaincre que ce n'était qu'une histoire sans lendemain, une histoire sans importance, mais c'est faux et je ne pourrais expliquer pourquoi.

Dès le début, vous saviez que vous vous engagiez dans un terrain glissant alors pourquoi avoir franchi le pas ?
Bunny : Ce qui est interdit, inaccessible nous attire tous non ? Et ça a été notre cas. Depuis le début je savais dans quel jeu dangereux je m'embarquais, mais je n'ai pas été capable de résister, ça été plus fort que moi. Au début, avec Cody c'était une relation sans sentiment, sans attachement et sans prise de tête et c'est ce que j'aimais. À ce moment de ma vie, je crois que c'est ce genre de relation dont j'avais réellement besoin.
Cody : En fait c'est totalement faux. Je ne le savais pas "dès le début". La première fois je n'avais aucune idée de qui était réellement Bunny donc je n'ai aucun compte à rendre pour cette nuit-là. Mais pour celles qui ont suivis, j'assume totalement. On est des adultes Kyle et moi -même si ça se voit pas au premier abord. Et puis il sait très bien qu'il peut taper dans une de mes ex quand il veut.

Et aujourd'hui, où en est votre relation ?
Bunny : Et si je vous disais que je ne le sais pas moi-même, me croirez vous ? Avec Cody, notre relation a toujours été intense et extrêmement compliqué. Des fois on se déteste, des fois on ''s'aime'', des fois on s'engueule, des fois on rigole, des fois on se dégoute, des fois on s'attire. Notre histoire n'a rien de simple, rien.
Cody : Bonne question. Je ne sais pas vraiment. Depuis son accident c'est très bizarre, différent. J'aimerais que les choses redeviennent comme avant.

Si votre histoire était à refaire, changeriez-vous quelque chose ?
Cody : La seule histoire que je changerais ce serait celle qu'elle a eu avec Kyle. Pour que les choses soient plus simples entre nous et que tous les habitants de Bristol arrêtent de nous saouler avec cette histoire.
Bunny : Sincèrement ? La seule chose que je changerais serait la façon dont je me suis comporté avec lui. À essayer de lui faire croire qu'il était rien pour moi, que nous deux, ce n'était qu'une histoire sans importance, qu'une histoire de sexe. Au début c'était le cas, mais ensuite, après mon accident, j'ai eu l'impression de découvrir une autre facette de sa personnalité qui m'a complètement charmé. Je n'ai aucun regret. Serait-ce égoïste de ma part d'espérer que notre histoire ne soit pas sans importance pour lui ?

Crois-moi ma chère, cette histoire n'est pas sans importance pour le jeune australien ! Il semblerait même qu'il en pince pour toi. Sur le plan des relations foireuses, je suis servi avec le couple à venir. Tout le monde est au courant, je parle bien évidemment de Billie-Joe K. Thompson et Killian Applebite.

On entend beaucoup parler de votre couple récemment. Alors, est-ce officiel ou vous considérez-vous toujours comme de simples amis ?
Billie-Joe : Quoi ? On est pas en couple. Enfin si, non. Putain ! Mais qu'est-ce que j'dis ? C'est compliqué. Et puis merde, file-moi mon verre de sky là et fous-moi la paix.
Killian : Oh, barman. ça f'sait longtemps tiens. file-moi un mojito pendant qu't'y est. ce n'est pas officiel. je sais même pas si ça le sera vraiment un jour.

Vous vivez à présent ensemble, pensez-vous que ce cap puisse jouer une étape dans votre relation ?
Killian : Pas vraiment, j'ai toujours eu l'habitude de débarquer chez elle à des heures improbables au possible. j'sais pas si on peut vraiment parler d'étape. juste j'me sens mieux quand elle est dans mon champ de vision. ou j'suis sûr qu'elle fait pas n'importe quoi. ouais, la confiance règne barman.
Billie-Joe : C'est pas un cap ou une étape, bordel. On crèche avec la bande. C'est pas comme s'il m'avait passé la bague au doigt et que j'étais en cloque. C'est juste différent. On avait déjà l'habitude de passer à n'importe quelle heure l'un chez l'autre, c'était pareil avec les membres d'la bande. Là, c'est autre chose. Forcément, c'est différent. Mieux, peut-être ? J'aime les avoir près d'moi, avoir Kill près d'moi. La plupart du temps son visage est la dernière chose que j'vois en m'endormant, ça me rassure. C'est con t'sais, mais j'me dis que si je clapse dans mon sommeil Kill aura été la dernière chose que j'ai vu de ce monde merdique. Mais c'est pas encore arrivé, tu vois ? J'finis toujours par me réveiller, parfois seule, et parfois il est là, contre moi. J'sens sa chaleur qui m’enveloppe et son souffle régulier sur ma peau. Et là, j’ouvre les yeux et j'le vois, et j'me dis qu'il est beau et que je voudrais pas être ailleurs qu'ici avec lui. *blanc* Si jamais j'vois que t'as écrit ça dans ton article, jt'explose mon pote. Tu m'offres un shooter ? Oh mais t'es sympa toi. Attends, t'essaies pas de me bourrer la gueule là ? En fait, j'crois que j'suis déjà un peu perchée.

Quand est-ce que vous allez vous décider à parler clairement de vos sentiments ?
Killian : j'te la fais courte, cette nana, c'est une brûlée du sentiment. elle est allergique, ça lui fout la trouille. et comme j'ai pas trop envie de la voir s'enfuir en courant s'tu veux, j'parle jamais CLAIREMENT de sentiments. juste, par ci par là. je sais qu'elle m'aime. et elle sait que c'est réciproque. on en est là.
Billie-Joe : Rooooh fous-moi la paix. Sentiments ? Sérieux, t'as pas bientôt fini d'me dire des conneries ? Jt'aime bien parce que tu me sers des verres gratos, mais arrête d'me poser des questions surtout si c'est pour dire d'la merde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LA BARMAID
FUCK IT! AND WHAT THEY THINK.
avatar

LETTRES ENVOYÉES : 562 ARRIVÉ(E) LE : 31/03/2013

MessageSujet: Re: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   Sam 6 Déc - 17:03


LES OSCARS.
le récapitulatif et les interviews.

Nous revoilà pour la troisième et dernière partie de l'article ! Je vais continuer dans la lancée des couples pour éclairer la situation qui intéresse beaucoup de personnes. Quel est donc le couple qui va bientôt se séparer ? Sydney et Brandon, l'un des seuls couples qui a officialisé sa relation !

Vous semblez incarner le couple le plus jalousé de la ville mais dernièrement, il semblerait que certaines personnes tentent le tout pour le tout pour vous séparer. Qu'avez-vous à leur répondre ?
Brandon : Il leur faut bien un sujet de conversation, non ?
Sydney : Merci d'avoir pensé à nous, ça nous a bien fait rire. Notre couple est plus fort que jamais mais en revanche, s'il y a bien un truc qui bat de l'aile, c'est le respect de notre vie privée.

Y a-t-il réellement de l'eau dans le gaz entre vous ?
Brandon : S'il y aurait réellement de l'eau dans le gaz entre nous, ce serait la troisième guerre mondiale à Bristol. On tient à être discret, on est pas vraiment du genre à s'afficher partout, main dans la main et tout de bordel. Pas besoin de grands discours, on se connait depuis très longtemps. Un simple regard suffit.
Sydney: Non. Pas plus que dans un autre couple, peut-être même moins. On se connaît depuis tout petits, on se complète, on est soudés. On s'aime. Et on vous emmerde.

Si une personne s'approchait de trop près de votre moitié, quelle serait votre réaction ?
Brandon : La même qu'à chaque fois qu'un mec s'approche trop près de ma meuf : je lui fais ravaler ses dents de devant.
Sydney : Une réaction plutôt rapide, j'imagine. Un truc pas beau à voir, histoire de mettre les points sur les i : ce qui est pris n'est plus plus à prendre. Celles qui draguent mon copain ramasseront leurs cheveux par terre.

Mais j'ai bien l'impression que de nombreuses choses se sont passés entre le moment où j'ai enregistré cette interview et aujourd'hui. Les rumeurs circulent vite. Et si le sondage avait raison, hein ? La fin est peut-être proche. Quoi qu'il en soit, la partie couple est terminée, passons à un sujet plus amusant. Le prix de la meilleure amitié. Encore une fois, on assise à un ex-æquo entre les duos Chuck/Keeran et Conner/Kyle.

Les fameux prodiges d'Ibiza ! Quelle a été votre réaction en vous découvrant tout les quatre sur la place de vainqueur de cette catégorie ?
Keeran : Les couilles et les boules? Sans vouloir me vanter ce titre je ne le voyais pas être attribué à d'autres paires que nous.
Kyle : J'étais partagé entre la joie, la nostalgie et la colère. Chuck et Keeran partagent une amitié hors du commun. Lorsque je les ai rencontré, j'étais persuadé qu'elles étaient le féminin des couilles, d'où le nom de leur paire : les boules. Par contre, en ce qui concerne Conner et moi, c'est différent. Ce prix me tenait à coeur autrefois mais aujourd'hui, il est juste là pour accentuer la rancœur que j'ai envers lui.
Conner : Quand les boules ont été nommées j'étais content pour elle, mais quand se fut à notre tour avec Kyle, ça m'a blessé. L'an dernier on n'aurait tout fait pour avoir ce titre, mais nous n'avons pas eu cette chance et maintenant que tout est fini c'est un rêve qui n'en est plus vraiment un qui se réalise...
Chuck : J'ai été super contente de découvrir nos noms. Pour moi, ce titre est amplement mérité. Avec les couilles, on forme une dream team.

Est-ce que votre paire représente la personne la plus importante à vos yeux, dans cette ville ?
Chuck : Keeran est ma meilleure amie depuis de nombreuses années à présent. C'est vrai qu'elle représente la personne la plus importante à mes yeux. Elle est comme ma jumelle, j'ai presque grandi avec elle, je vis maintenant avec elle, on a voyagé ensemble, on a rigolé ensemble, on a pleuré ensemble. Et comme je le disais la dernière fois, si je devais me taper une meuf sur cette planète, ce serait elle sans hésiter. Je pense que ce n'est pas une simple amitié, c'est de l'amour. J'avalerai des lames de rasoir juste pour la voir sourire.
Kyle : Si on oublie la famille un instant, Conner a été la personne la plus importante pour moi à Bristol.
Keeran : Chuck est la personne la plus importante au monde à mes yeux, si je devais tuer tout mes proches pour elle, je le ferais sans hésiter, si demain elle devait mourir je me flinguerais pour la rejoindre. Je me rappel un jour, je m'étais foulée la cheville par accident et pour me soutenir elle a sauté du haut d'un arbre pour qu'il lui arrive la même chose. C'est mon âme soeur, voilà tout.
Conner : J'ai une famille, mais si on les oublie un instant je dirais que oui, Kyle a été et sera toujours l'une des personnes les plus importantes à mes yeux.

Que pensez-vous de la paire que forme vos autres compagnons ?
Chuck : J'ai appris dernièrement que c'était délicat entre Kyle et Conner en ce moment. Tout les couples doivent passer par là un jour. *rire* Une dispute ne les rendra que plus fort. Je sais qu'ils se reparleront très vite à nouveau. On ne peut pas briser une amitié légendaire aussi facilement.
Keeran : Évidemment, en ce moment c'est un peu compliqué entre Kyle et Conner, mais leur amitié reste à mes yeux carrément mythique, alors j'espère que ce titre leur fera ouvrir les yeux. Les potes avant les meufs.
Conner : Elles méritent leur place, il n'y a pas photo.
Kyle : Elles représentent le duo de blondes le plus délirant que j'ai jamais vu. Elles sont différentes et complémentaires, c'est pour ça que ça doit autant rouler. Elles méritent leur place, sans hésiter.

On en sait à présent plus sur ces fameuses vacances à Ibiza et sur la récente situation ! C'est d'ailleurs le moment de vous présenter les pires ennemies, celles qui ne faudra jamais, ô grand jamais, laisser seules, ensembles, dans la même pièce. Bien entendu, tout le monde sait que je parle de Peyton A. Stephens et Nikki Woodstone.

Il semblerait que vous étiez amies quelques années plus tôt, d'où vient donc cette soudaine haine entre vous ?
Nikki : Alors ouais, on était potes à une certaine époque. J'venais de débarquer à Bristol et, elle, elle était là et elle m'a tendu les bras. Mon parfait opposé. J'mentirais si j'vous disais que je m'étais pas attachée à elle. Ensuite, on a du entrer au lycée et Peyton a changé. Elle a intégré l'équipe des pom pom girls et s'est forgé une image qui n'est pas elle. Cette fille est fausse, elle joue constamment un rôle. J'ai une grande gueule et j'hésite pas à dire ce que je pense. En l’occurrence, je lui ai bien fait comprendre que les gens qui retournent leur veste, c'est pas mon délire.
Peyton : Meilleure amie serait le mot juste. On doit se l'avouer Nikki et moi somme très différentes l'une de l'autre, mais cette différence ne nous a pas empêché d'être les meilleures amies du monde.. Avant d'entrer au Lycée. Le Lycée, c'est là que tout à changé. Ça été le début de la fin comme on dit. J'ai rejoint le groupe des pom pom girls, tout ce que Nikki détestait, quoi. Mais ça ne s'arrête pas là. En entrant dans ce groupe, j'ai commencé à changer, à devenir comme elles. Le Lycée nous a séparé Nikki et moi. J'aimerais pouvoir dire que ce n'est pas de ma faute, mais la popularité m'a monté à la tête et par la même occasion, cette fille qui était autrefois ma meilleure amie s'est mise à me détester. C'était dur à supporter, mais qu'est-ce que j'aurais pu faire d'autre que de me mettre à la détester aussi ?

Que pensez-vous l'une de l'autre ?
Peyton : Je me suis longtemps demandée ce que j'avais bien pu lui trouver d'aussi spécial à cette furie, à cette fille étrange qui ne faisait que gueuler. Pendant des années, je me suis mise à la détester, à la mépriser, oubliant presque ce qu'elle avait été pour moi avant le Lycée. Puis il n'y a pas si longtemps je me suis souvenue de tout, de tout sans exception. Avant la fin de notre amitié, Nikki a été l'une des seules à m'accepter et à me défendre contre ces personnes qui se moquaient de moi, elle a longtemps été la personne vers laquelle je me tournais lorsque quelque chose n'allait pas. De son côté, je pense qu'elle croit que je n'ai pas changée, que je ne peux pas changer. Que je suis et que je resterais toujours une pétasse superficielle. Tandis qu'aujourd'hui, je réalise à quel point elle a évolué, à quel point elle est devenue forte et indépendante.
Nikki : Cette nana représente tout ce que je peux détester chez quelqu'un. Elle est le stéréotype même de la pom pom girl dans les séries américaines : superficielle et salope de service. Pendant toutes nos années de lycée, c'était une guerre ouverte entre nous. J'avais l'affreuse envie de lui foutre la tête au fond des chiottes à chaque fois que je la croisais.

Pensez-vous qu'un jour, les choses s'arrangeront entre vous ?
Peyton : J'en ai aucune idée, vraiment. Un jour, je l'espère.
Nikki : Le lycée, c'est derrière nous maintenant. Peyton, je ne l'ai plus jamais revu. Sérieusement ? Je suis du genre rancunière et j'aurais vraiment du mal à lui faire confiance à nouveau.

J'en verserai presque une larme. J'ai bien dit presque. Bref, je vais à présent remettre le prix de la situation la plus drôle remporté par Conner C. Cox et Kyle J. Owens, ayant passé une journée au commissariat digne des plus grandes comédies d'Hollywood ! (Le rp se trouve ici.)

Que pensez-vous de cette journée que vous avez passé au commissariat ?
Conner : Ce que j'en retiens, c'est que les poulets ont le plus bon kebab de la ville juste à côté du commissariat.
Kyle : Je n'ai qu'une chose à dire.. je n'ai pas été victime d'un viol collectif.

Fait-elle parti de vos plus beaux souvenirs ?
Kyle : Sans aucun doute, c'était l'un des meilleurs jours de ma vie. Le cocktail parfait pour une journée entre couilles : soirée à thème près du lac, exhibitionnisme, course poursuite, James Bond, j'ai aussi vu Conner dans un boxer trop petit pour lui. Que de bons souvenirs !
Conner : C'est une journée typiquement couilles, évidemment que c'est l'un de mes plus beaux souvenirs, enfin quand j'y repense maintenant je suis plutôt triste, car je sais que des souvenirs comme ça il n'y en aura peut-être jamais d'autres.

Du côté de la situation la plus triste, c'est la rupture de Fizzy P. Walker et Kyle J. Owens qui a fait l'unanimité. Ce triste épisode leur a quand même permis de remporter un oscar, de quoi leur remonter le moral ! Quoi que.. Fizzy n'a pas souhaité répondre à cette interview histoire de ne pas remuer le couteau dans la plaie. (Le rp se trouve ici.)

Votre rupture semble être la situation la plus triste dans la mémoire des chers habitants. Que pensez-vous de ce titre que vous avez remporté ?
Kyle : C'était l'un des pires jours de ma vie et je comprends pas comment on peut mettre un prix sur ce genre de situation. J'ai perdu la fille que j'aimais ce jour là, parce que j'avais fait le con. J'ai payé, croyez-moi, j'ai vraiment payé.

Avez-vous réussi à tourner la page ?
Kyle : J'essaye de ne plus y penser, tout simplement. Je vois d'autres filles. Elle a sa vie, maintenant et j'ai la mienne. Après elle, j'ai aussi perdu d'autres amis. J'ai pas envie de m'accrocher à des personnes qui ne font plus parti de ma vie, du coup.. j'avance.

Êtes-vous toujours en contact ?
Kyle : À l'heure actuelle c'est assez compliqué. J'ai quitté la maison dans laquelle on vivait après qu'on se soit échangés des propos qui m'ont touché. Aujourd'hui, on ne se parle plus.

Terminons cette article par l'élection de Miss et Mister Bristol, celle et celui qui ont été jugés comme les plus beaux, les plus intelligents, les plus populaires.. Il s'agit d'Imogen Owens et Conner C. Cox ! Laissons-les prononcer un petit discours et éventuellement nous parler un peu plus d'eux.

Imogen : Merci ? Merci à vous d'avoir voter pour moi, merci à la famille Owens de m'avoir refiler les bons gènes. En fait, je ne m'attendais pas vraiment à recevoir ce titre, parce que je n'ai rien fait pour. Je suis loin d'être une fille parfaite, pas la plus jolie, ni la plus polie, pas vraiment celle qui a l'habitude d'arriver première de partout et de grimper sur les podiums. Ce que je fais en ce moment ? Barmaid au Red Lodge Bar, petit coup de pub au passage : les cocktails sont à moitié prix le jeudi soir ! Mes projets à venir ? Découvrir le monde de la musique. Mon crush du moment ? Il faut quand même garder le suspense, Barman. Bon, comme je suis pas très douée pour les discours, je vais simplement vous remercier une dernière fois.
Conner : Je n'ai jamais été doué pour les discours... N'est-ce pas les filles? *rire* J'aimerais commencer ce message en remerciant ceux ayant voté pour moi, je ne m'attendais pas à recevoir ce prix. King Cox ça a toujours été qu'un vieux délire et pour être sincère je ne crois pas mériter cette place. Si j'étais vraiment un mec bourré de qualités, je n'aurais pas fait toutes les erreurs que j'ai pu faire, je n'aurais pas perdu autant d'amis... Ce soir, je n'ai pas envie d'étaler ma vie, le Barman le fait suffisamment comme ça, mais si j'ai un conseil à donner à ceux qui attache une réelle importance à mon discours c'est de toujours assumer ce que vous faites. *affiche un petit sourire* Pour mon physique, pensez à remercier ma mère. Merci !


Et oui, c'est déjà terminé ! Une longue file de clients m'attend, tous plus impatients les uns les autres de goûter à mon nouveau cocktails. À bientôt pour un nouvel article !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   Sam 6 Déc - 20:37

Franchement, des révélations de dingue. Comme quoi, on en apprend tout les jours. Super article !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   Mer 10 Déc - 11:59

Ahahahah j'ai tellement ris, Don et Sydy sont géniaux dans leurs réponse mais la meilleure c'quand même BJ (a) (on est tellement coordonnés sweet heart ou pas )
LUVE.
(au fait le design est top !)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES OSCARS ✤ récapitulatif et interviews.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Come and Play :: première version :: communications-
Sauter vers: